Trancher la question : pourquoi les hommes mènent-ils la danse ?

2072-665335-Category Hero Images_Mens

S’il semblait évident que l’homme soit chargé de mener la danse par le passé, ce n’est plus le cas dans les sociétés modernes. La question a été souvent remise en question, et l’on est certainement encore loin de parvenir à un consensus unanime. Voici cependant, quelques réflexions qui devraient permettre de se forger sa propre idée sur la question.

Tout d’abord, les considérations d’ordre physique sont à prendre en compte. Les hommes sont généralement plus élancés et physiquement plus forts que les femmes. Du point de vue purement mécanique, un homme qui mène aura souvent plus d’options et de capacités à manœuvrer qu’une femme.

Ensuite, viennent des considérations telles que la spécialisation. La danse avec un partenaire est l’un des domaines où les rôles de genres sont encore fortement ancrés. Il est plus simple d’enseigner à des danseurs un rôle spécifique, dans lequel ils apprennent à se spécialiser. L’on apprendra donc à l’homme comment mener, et à la femme comment suivre. Non pas dans le but de les cloîtrer dans des stéréotypes de genres, mais plutôt pour leur donner les moyens, d’un point de vue statistique, de danser avec d’autres partenaires.

Enfin, il est intéressant de s’intéresser à l’esthétique de la danse dans son ensemble. Le meneur est souvent figé dans un ensemble de pas prédéfinis. Il a une certaine marge de manœuvre, mais elle n’est pas particulièrement notable. La partenaire en revanche, aura plus souvent l’occasion d’exprimer son originalité pendant la danse. Rien ne l’empêche de réaliser des pas « autonomes », même pendant qu’elle est menée. Des pas « autonomes » souvent plus gracieux que les pas préétablis qu’on attend du meneur.

Ces réflexions ne sont en rien une règle d’or. Mais, elles permettront certainement d’apporter de nouvelles avenues de pensées à la question. Et par-dessus tout, il ne faut en aucun cas oublier que le meneur n’est pas un dictateur. Il ne fait pas obéir sa partenaire, son rôle est de lui suggérer des pas, qu’elle peut accepter en tant qu’égale et complice.